Accueil » 3 conseils pour préparer le départ de son enfant

3 conseils pour préparer le départ de son enfant

by Marie Dupon
243 views
départ de son enfant

Votre congé de maternité prend fin et vous voilà obligée de reprendre vos obligations professionnelles ? Pas de panique ! Les établissements de garde sont à votre disposition pour s’occuper du bébé en votre absence. Seulement, pour que la séparation ne se fasse pas de manière brusque, soyez suffisamment préparé à ce changement.

La préparation devrait concerner aussi bien le bébé que ses parents, tant sur le plan physique que psychologique et matériel. Voici trois conseils à mettre en pratique pour bien préparer le départ de votre enfant à la crèche.

La préparation psychologique, indispensable !

Paris, la capitale de l’Hexagone, s’est toujours démarquée par la haute couture et la haute gastronomie. En même temps, elle abrite des centaines de sociétés internationales, œuvrant dans les secteurs tertiaires, financiers, audiovisuels, comptables, juridiques et informatiques. À cet effet, la population parisienne est majoritairement active.

Et c’est la raison pour laquelle les parents faire une inscription en crèche pour  leur bébé, pour qu’il leur soit plus facile de gérer le quotidien entre le travail, la vie de famille et les obligations diverses.

Si vous faites partie de ceux qui doivent confier leur enfant à un établissement de garde, il est nécessaire de vous y préparer mentalement, au moins deux semaines avant la rentrée effective. Pour ce faire, focalisez-vous sur les avantages que propose la crèche à votre enfant. Au lieu de penser « séparation », « angoisse » ou « tristesse », mettez plutôt en avant l’autonomie, la socialisation, et les différentes formes d’apprentissage auxquelles le petit aura droit au quotidien.

De cette manière, vous aurez plus de faculté à vous faire à l’idée de vous séparer de votre enfant. Sachez que si vous vous sentez rassuré, votre enfant vivra la séparation avec beaucoup moins d’appréhension.

Sinon, pour mieux l’habituer à ce nouveau mode de garde que vous aurez choisi, initiez votre enfant aux jeux de cache-cache. Quelques semaines avant le grand jour, ce type d’amusement lui fera comprendre peu à peu les notions d’absence. Puis, de temps en temps, faites-le garder par une autre personne, pour qu’il y ait une transition entre la maison et la crèche.

Cette alternative lui permettra entre autres de s’adapter progressivement à un environnement de vie différent de l’habituel. Par exemple, vous pouvez le laisser quelques heures, voire une journée entière, chez ses grands-parents.

La communication avec le personnel de la crèche

Entrer en contact direct avec l’équipe éducatrice constitue une étape non négligeable à la préparation. Le but ici, c’est d’établir une relation de confiance avec la référente, l’auxiliaire de vie, la puéricultrice, ainsi que toute autre personne qui s’occupera de votre enfant en bas âge à la crèche.

Dès que l’inscription est validée, n’hésitez pas à vous rapprocher de tout le personnel pour leur détailler vos attentes par rapport à leur intervention. N’oubliez pas non plus de leur exposer vos craintes et vos appréhensions, qui sont d’ailleurs normales rappelons-le, étant donné que vous allez confier votre bébé à des personnes quasiment « inconnues ».

Et si vous avez des besoins spécifiques, sentez-vous libre de les communiquer dès le départ, afin d’éviter toute forme de malentendu. Les besoins dont il est question ici peuvent s’agir de contraintes horaires, médicales, familiales ou autres.

Sachez par ailleurs que l’usage d’un cahier de transmission est obligatoire dans les établissements de garde. Bien avant même l’entrée de votre enfant à la crèche, assurez-vous donc de remplir ce document qui vous servira de moyen de communication avec les éducateurs. C’est dans ce livret que vous noterez notamment :

  • Les allergies : nourritures, odeurs, matières, autres (changement de climat, fumée…)
  • Les habitudes d’alimentation : plutôt fine bouche ou glouton
  • Les heures de sieste habituelles
  • Les intolérances : lactose, fructose, gluten, etc.

Dans le cadre de cette approche, posez toutes les questions qui vous rongent. Ne laissez aucune place au doute, car votre enfant ressentira votre stress à travers vos comportements, et son bien-être au quotidien pourrait en être affecté.

La préparation matérielle, à ne pas oublier !

La plupart des établissements de garde dans la capitale fournissent déjà le nécessaire au quotidien de votre bébé. Cependant, certaines crèches exigent que vous emmeniez vous-mêmes tous les accessoires dont l’enfant a besoin, surtout si le vôtre a des exigences particulières en termes de marque.

Pour bien préparer ainsi son départ pour la crèche, vous devrez entre autres avoir un sac à langer dans lequel vous mettrez ses couches, ses vêtements de rechange, ainsi que ses mouchoirs, bavoirs, chaussons, langes, etc.

Pensez également à faire le stock de lait infantile, sans oublier les biberons et les tétines de rechange. Et si votre bambin est déjà en âge d’en consommer, intégrer les céréales et les petits pots dans votre liste.

Sinon, pour tenir compagnie au petit, achetez-lui un doudou ou un animal en peluche que vous laisserez à la crèche. Rajoutez également quelques livres en plastique ou des hochets pour renforcer sa motivation.

Il est normal de vous inquiéter à l’idée de devoir envoyer votre enfant à la crèche. Mais pour que son départ se fasse dans les meilleures conditions, assurez-vous simplement d’y être bien préparé.

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies